Électrotechnique

 

>>> Contenu de la formation

Le BTS électrotechnique forme des spécialistes de l'étude, de la mise en œuvre, de l'utilisation et de la maintenance des équipements électriques. Ces équipements, de plus en plus sophistiqués en raison de l'évolution des technologies de l'informatique et de l'électronique, peuvent faire intervenir des procédés d'hydraulique, de pneumatique, d'optique...

Le technicien supérieur peut exercer son activité dans différents secteurs tels que les équipements et le contrôle industriels, la production et la transformation de l'énergie, les automatismes et la gestion technique du bâtiment, le froid et l'agroalimentaire, ou les équipements publics. C'est en maintenance et en conseil technique que les emplois se développent le plus rapidement.

 

 

>>> Organisation horaire

Culture générale et expression 3 h

Langue vivante étrangère : Anglais 2 h

Mathématiques 3,5 h

Physique Chimie 8 h

Sciences et Techniques Industrielles 11,5 h (dont 1 h coenseignée en Anglais et 0,5 h coenseignée en Mathématiques)

Analyse Diagnostic, Maintenance 3 h

>>> Exemple(s) de métier(s) :

chef de chantier en installations électriques

électromécanicien(ne)

> responsable du service après—vente

> technicien(ne) d'essais

technicien(ne) en lignes haute tension

La majorité des candidats provient du bac STI ou STI2D ; nous étudions également les dossiers des élèves de baccalauréat professionnel Electro- technique énergie équipements communicants (EEEC) et de série S.

>>> Poursuites d'études possibles

Les titulaires du BTS électrotechnique peuvent préparer, selon leur dossier :

une formation complémentaire au BTS en 1 an (électronique de puissance, énergétique qualité totale, éclairage, automatismes, technico-commercial, etc.) ;

une licence pro spécialisée ou une L3 en EEA (électronique, électrotechnique, automatique)

une classe préparatoire technologie industrielle post-bac+2 (ATS)

> une formation d'ingénieur (recrutement spécial pour les techniciens supérieurs) : Insa, Eni.

Ils peuvent entrer dans l'enseignement : préparation au PLP et au CAPEP dans un parcours de licence.

>>> Poursuite d'études conditionnelle

Exemples de formations poursuivies :

CPGE Classe préparatoire technologie industrielle post-bac+2 (ATS)

Licence pro commerce spécialité commerce et vente appliqués à l’industrie, formation de technico-commerciaux

Licence pro commerce spécialité technico-commercial en commerce international

Licence pro électricité et électronique spécialité conception et management en éclairage

Licence pro électricité et électronique spécialité métiers du commerce industriel

Licence pro maintenance des systèmes pluritechniques spécialité ingénierie et maintenance des installations

Licence pro production industrielle spécialité conduite et gestion de projets industriels en PME/PMI

Licence pro production industrielle spécialité informatique industrielle et productique

Licence pro robotique

Chef de projet international en informatique et réseaux

 

>>> Le plus de Coubertin

Des partenariats avec des entreprises permettent de réaliser d'authentiques projets industriels.

Possibilité d'études au QUEBEC